Les « Artist Resins »

12 Juin 2020 | Point culture | 0 commentaires

Vous avez sûrement vu passer des modèles équins d’un blanc d’albatre qui ne semblaient appartenir à aucune marque sur le marché, en vous demandant d’où débarquaient ces beautés. Voici la réponse à vos questions : ce sont des “artist resin” ou “AR” (résine d’artiste en français). Dans ce point culture nous allons aborder ce que sont les “artist resin”, pourquoi elle sont plus difficiles à acquérir et ce qui se cache derrière.

 

Je tiens tout d’abords à remercier Koni Miniature (L.K. Magga) artiste finlandaise créatrice de merveilleux chevaux et ayant récemment produit son AR “Bleikurs”, pour m’avoir autorisé à utiliser les photos de son processus pour la création de ce dernier. N’hésitez pas à aller voir son travail par la même occasion.

 

Je n’est pas été sponsorisé par les artistes dont je vais parler ici, ce sont juste des artistes dont j’aime le travail et qui me viennent rapidement en tête, aucune volonté de favoritisme de ma part.

 
 
 

Pour résumer, les AR sont des chevaux (ou autres animaux d’ailleurs) imaginés, sculptés, et dans la grande majorité, moulés et coulés en résine de manière assez artisanale par l’artiste lui même dans le but de vendre les copies.

 

Et donc, est ce que tous les chevaux en résine sont des AR ?

La réponse est non. La première chose concernant les AR est leur production dans un nombre assez limité voir très limité (c’est aussi ce qui fait leur valeur). On les dénombre dans les centaines (voir moins) plutôt que dans les milliers. Ainsi ce n’est pas parce que le cheval est en résine que ça en fait une AR. Par exemple Salomée, sculptée par Brigitte Eberl, dans sa version produite de manière industrielle par WIA est bien en matière résine mais n’est pas vraiment catégorisée comme une AR car sa production en fait plus un “produit de consommation” qu’un objet d’artiste.

A contrario avec les nouvelles possibilités de l’impression 3D notamment pour les modèles très petits, certains artistes comme Khrysalis Studio avec son micro-naut ou Maggie Bennett et ses Monthly Micro Mini, vendent directement les produits issus des imprimantes 3D. Peut être peut on les dénommer autrement, mais pour leur esprit de création et production il appartiennent à la catégorie des AR.

 

Ainsi, les AR sont des oeuvres d’art, et c’est ce qui fait leur valeur (car oui certaines peuvent se revendre le prix d’un vrai cheval !). C’est dans cet état d’esprit que nous devons considérer ces objets. Et je m’en vais vous expliquer le processus et donc pourquoi les prix de ces chevaux sont plus élevés que la majorité des figurines que l’on peut trouver sur le marché.

 
 
 
 

Comme n’importe quelle oeuvre d’art, cela commence avec une idée. Ajouté à cela les heures de recherche et d’entraînement pour obtenir le résultats voulu, anatomie, sens du mouvement, capacité à sculpter.

 

Une fois l’idée plus ou moins bien définie en tête, l’artiste peut se lancer.

 

Le processus illustré ici est une sculpture réalisée de manière “traditionnelle”, mais certains artistes comme Maggie Bennett, sont passés maître dans la sculpture 3D par informatique. Le modèle est ensuite imprimé grâce à une imprimante 3D et préparé pour les étapes de production. Deux approches de sculpture différentes, des techniques différentes, des difficultés différentes, mais des résultats toujours merveilleux.

 

Ainsi à partir de rien ou presque l’artiste façonne le cheval, déterminant d’abord la position et les proportions par des armatures et mesures et construisant la musculature, les parties grasses, sèches, les détails subtiles, les crins et autre partie plus velues

, jusqu’à obtenir un résultat qui le satisfait.

De plus certaines sculptures demandent au sculpteur de se creuser un peu plus la tête pour ajouter des parties qui peuvent être amovibles pour les rendre plus faciles à harnacher

(comme ici avec un toupet amovible et aimanté)

Mais se creuser la tête peut aussi servir au moulage, partie complexe de la production.

 

La création du moule en silicone est souvent un vrai casse tête. Elle demande de pouvoir mouler la sculpture de façon à ce que le maximum de détails soit conservés, tout en s’assurant que les différentes parties du moule ne se déplacent pas ou peu, que le minimum de bulles d’air restent coincés évitant des parties manquantes lors du tirage en résine, que le modèle en résine ai les marques les différentes parties du moule se rejoignent peu visible (vous savez ces lignes un peu étranges qu’il faut poncer lors de la customisation de nos figurines)… Le tout en s’assurant que la figurine soit facilement démoulable Car oui si la figurine ne se démoule pas bien, la casse est vite arrivée (d’ailleurs beaucoup de sculptures originales finissent détruites lors de l’étape de création du moule). Certains artistes font même un moule “déchet” pour produire un modèle en résine ou en plastique, voir si quelque chose ne va pas et souvent rajouter plus de détails et autres réarrangements sur ce nouveau modèle et sur le moule prototype et ensuite produire le moule final pour la production.

Oui cette étape est aussi stressante et fatigante que vous pouvez l’imaginer, mais aussi satisfaisante quand réussie !

Première étape avec la formation d’une des deux face du moule, coulage du silicone, et on recommence pour obtenir les deux faces

Ensuite vient le moment de la production. La majorité des AR sont en résine polyuréthane avec des renforcement en métal dans les membre pour permettre une certaine élasticité tout en étant dur et résistant et capable de reproduire un maximum de détails. Le moment de la coulé permet aussi de voir tout problèmes de moule, remédiables ou non (sinon retour à l’étape précédente).

 

<= Ci contre un merveilleux exemple de tirage en résine …. n’ayant « qu’à moitié » fonctionné

 

Le but de la production va ensuite être de produire des modèles avec le minimum de défauts. Certains artistes disposent de machines qui permettent de maximiser la qualité de la production, mais ce n’est pas la majorité.

Une fois la production lancée les résines peuvent être offertes à la vente sous plusieurs formes : “raw” ou brute, c’est à dire dans leur état à la sortie du moule, “prepped” ou préparée, c’est à dire poncée et éventuellement légèrement sculpté et donc pratiquement prête à être peinte (cette option est souvent plus cher que la précédente), et certaines fois les tirages ratés peuvent aussi être offert à la vente (mais bon, nos capacités en sculpture doivent être bonnes, les ratés ayant souvent des partie manquantes).

La production de résine, attendant leurs nouveaux propriétaires

 

Ces tirages peuvent être des éditions limités (le nombre de copie final est estimé à l’avance) ou des éditions ouvertes (production de copies dès que les gens en achètent). Dans tous les cas le nombre de copie reste au final assez limité même pour les éditions ouvertes, la production ne va durer qu’un certain temps, d’une part pour permettre à l’artiste de produire d’autres modèles par la suite, et d’autre part, les moules s’usent et ne produisent donc plus de copies de qualité suffisante pour la vente.

Il existe toutefois des productions un peu intermédiaire durant lesquels les artistes envoie leurs sculptures à des mouleurs et “producteurs” professionnels. C’est le cas des résines que l’on peut trouver sur Seunta LLC par exemple. Les prix des résines va être un peu moins élevé car la production et plus industrialisée. Les éditions restent toutefois souvent des éditions limités.

 
 

Ainsi vous pouvez voir pourquoi ces chevaux ont un prix initial élevé, il paie toutes les heures passées pour la production et les produits utilisés et gâchés lors du processus. A cela s’ajoute la popularité de l’artiste qui peut faire grimper les prix, surtout si l’édition est très limité. Comme je le disais les AR sont des objet d’art avant tout.

 

Du coup, comment s’en procurer ? En suivant les artistes, vous pouvez voir l’évolution et donc les dates de sortie des résines. La plupart des grands noms ont d’ailleurs une newletter et les chevaux seront directement à vendre via des lien fournis dans les mails. Sinon ils les proposent sur leur site. Vous pouvez aussi acheter des AR en seconde main, auprès d’autres particuliers qui les revendent, ou sur tous sites de revente spécialisé ou non dans la vente de modélisme équin. Ou enfin comme cité plus haut auprès des entreprise produisant des AR comme Seunta LLC. Il y en a souvent pour tous les goûts et presque tous budgets (chercher les bonnes occasions, et les petits modèles sont souvent moins cher évidemment). N’oubliez pas que le prix de vente permet de faire vivre ces artistes et de faire vivre leur travail.

 
 
 

Et au final, si vous n’avez quand même pas le budget pour acquérir ce type de figurine que faire ? Je déconseille de vendre une partie de votre corps, ou un membre de votre famille. Vraiment ne le faites pas.

C’est mal.

Mais sachez que certains artistes qui produisent des AR travaillent aussi pour des marques de jouet. Ainsi si on aime le travail d’un artiste on peut quand même se procurer leur travail pour un coût moindre. Car oui, n’oubliez jamais que derrière chaque figurine se cache une personne qui l’a initialement sculpté (oui même les nouvelles productions de schleich que l’on catégorise souvent comme moins réalistes).

Et donc vous aimez le travail de Anna Dobrowolska-Oczko (horse and bird studio auteure de Wrona et Bunnetie entre autre) ? Et bien elle travail pour la marque Mojo fun et depuis quelques années produit pour elle des équidés. Les chevaux brumbies de Shouthland Replica sont aussi son travail.

Si vous êtes plus attirés par les grand modèles, Sarah Minkiewicz (minkstudio llc) ou Brigitte Eberl ont sorti des modèles pour la marque breyer. A vous ensuite de les peindre, effets quand même garanti !

Vous pouvez aussi acquérir des médaillons qui sont eux même produit en résine et créés par ces artistes. Alors oui ce ne sont pas vraiment des modèles entièrement en 3D, mais cela reste des œuvres belles et détaillés à un coût moindre qu’un cheval entier !

 
 
 

Voilà, vous en savez plus sur les Artist Resin. J’espère que vous appréciez mieux ces objets d’art, et j’espère que si vous bavez dessus (et ça je n’en doute pas) vous réussirez un jour à acquérir le modèle de vos rêves.

 

Pour finir je tenais à ajouter (et ce n’est que mon avis) que posséder, ou non, une AR ne fait pas de vous un “meilleur collectionneur”. Certe, une collection d’AR a plus de “valeur”, mais, fait ont une collection uniquement pour la valeur monétaire et la renommée ? N’essayez pas d’avoir une résine pour avoir une résine. Au vu de leurs prix, repérez celles pour qui vous avez un coup de coeur, économisez et attendez la bonne occasion. C’est aussi ça qui fait la satisfaction de notre merveilleux hobby !

 

A bientôt pour un nouvel épisode de point culture sur le modélisme équin !

Et merci à tous ces artistes qui créent pour notre plus grand ravissement et à tous ces acheteurs qui permettent d’entretenir cette production créative.

 
 

C- L’intello des chevaux

 
 

All pictures and Bleikur concept belongs to Koni Miniatures who permited us to use them. We thank her again for that.

Toutes les images et le concept de Bleikur appartiennent à Koni Miniatures qui nous a autorisée à les utiliser. Nous la remercions encore pour cela.

 
 

Sites de référencement de résines :

  • Equine resin directory : permet de retrouver les modèles de résine et médaillon par race, tailles, artiste … et de référencer les résines peintes (si les artistes et propriétaires les postent sur le site).

  • Resin Horse Edition : référence toutes les résines et médaillons des artistes référencé sur le site. Permet de connaître l’année de production, la quantité produite, et le prix de vente original.

Les actualités de l’AMEC

Retour sur le Liveshow à Illkirch-Graffenstaden

Retour sur le Liveshow à Illkirch-Graffenstaden

Le 29 Août 2020 se déroulait notre 4e liveshow, nous avons accueilli environ 60 personnes à Illkirch-Graffenstaden en Alsace (67) dans une salle spacieuse au sous-sol de l'Hôtel 7andSpa ! Pour cette édition, la distanciation sociale et les gestes barrières étaient à...

lire plus
Un 4e Liveshow pour 2020 !

Un 4e Liveshow pour 2020 !

Nous vous invitons à notre 4e liveshow qui aura lieu le 29 Août 2020 de 9h à 18h à Illkirch-Graffenstaden, 67400, à "7Hôtel&Spa" au 500 Boulevard Sébastien Brant à environ 10 minutes en voiture de Strasbourg !   Tout comme les années précédentes vous pourrez...

lire plus
Retour sur le Liveshow à Étival-Lès-Le-Mans

Retour sur le Liveshow à Étival-Lès-Le-Mans

Vous avez été très nombreux à répondre présent à notre liveshow à Étival-Lès-Le-Mans qui s’est déroulé le 27 juillet 2019. Il était grand temps de vous écrire un article dessus ! Il s’agissait du second événement qui a eu lieu cette année là, le soleil était un peu...

lire plus
Secret Santa 2019

Secret Santa 2019

Bonjour à tous ! Le Secret Santa, ou Noël canadien est une tradition de Noël, surtout chez nos amis les anglophones lors de laquelle on s'échange au hasard des cadeaux. Le tirage au sort est anonyme et permet de faire participer tout le monde en rendant l'échange de...

lire plus
Retour sur Le Liveshow à Uzès

Retour sur Le Liveshow à Uzès

Le samedi 13 Juillet 2019 a eu lieu le deuxième Liveshow de l'AMEC au Haras National d'Uzès, pas loin de la ville de Nîmes dans le Gard. C'était une journée incroyable(ment chaude). Les nombreux exposants et visiteurs ont prouvé que l'association grandit de jour en...

lire plus
Un 3e Live show est prévu !

Un 3e Live show est prévu !

Nous avons le plaisir de vous annoncer officiellement l'organisation d'un nouveau liveshow pas très longtemps après celui de Uzès, le 27 juillet 2019, au Mans.Voici la charte et les formulaires à remplir pour y participer ! Nous vous attendons toujours nombreux !...

lire plus